Louise est étudiante en Licence professionnelle d’économie et gestion. A la fin de son année scolaire, elle doit remettre un rapport à l’un de ses professeurs pour obtenir son diplôme. Durant la relecture de sa bibliographie, Louise s’aperçoit qu’elle n’a pas référencé les sources anonymes qu’elle a utilisé lors de la rédaction de son rapport. En conséquence, Louise se questionne sur la nécessité de référencer ces sources anonymes et comment le faire si besoin ?

 

Qu’est-ce qu’une source anonyme ?

Selon le Centre National de ressources Textuelles et Lexicales, « Une source est anonyme à partir du moment où l’on ignore le nom de l’auteur. » On ne peut donc pas identifier la provenance de la source.

Sur sa page "Les ouvrages anonymes", l'Espace Français cite Antoine-Alexandre Barbier et ajoute qu'il "faudrait ranger aussi parmi les ouvrages anonymes ceux qui n'ont pas de nom d'éditeur et les traductions dont le traducteur ne s'est pas fait connaître",

 

Néanmoins, une source anonyme est toute aussi importante qu’une source connue. Il faut respecter la méthodologie de référencement pour citer une source anonyme.

« Pour une passoire, avoir des trous n'est pas un défaut. » Anonyme

« Si l'échec vous apprend quelque chose, vous n'êtes pas perdant. » Anonyme

Citations du site Ouest France sur la page Citation du jour

Pourquoi certains auteurs choisissent de rester anonymes ?

Pourquoi certains auteurs choisissent de rester anonymes ?

Un rédacteur est libre de divulguer son identité ou non. Il y a plusieurs raisons qui peuvent pousser les auteurs à rester anonymes.

Par exemple, un écrivain peut décider de ne pas dévoiler son nom pour faire preuve de modestie envers les autres auteurs. Il peut aussi rester secret pour éviter le jugement de la part des lecteurs ou garder une certaine distance. Et enfin, l’anonymat est parfois une stratégie de l’auteur pour attiser la curiosité des lecteurs pour qu’ils se demandent qui se cache derrière le nom Anonyme.

Pour autant, un auteur anonyme est souvent perçu de la même manière qu’un auteur public et reconnu. En effet, le lecteur juge les propos recueillis et pas toujours celui qui les a écrits.

 

« Le lecteur idéal lit toute la littérature comme si elle était anonyme. » Alberto Manguel

Pourquoi référencer les sources sans auteur ?

Il est indispensable de citer les auteurs lors d’une recherche documentaire, pour ne pas être accusé de plagiat. C’est pourquoi, un étudiant certifie d’un comportement intègre et d’une qualité de travail en citant toutes ses sources. De plus, citer la source anonyme valorise les productions originales et contribue à la recherche.

Plus de détails dans l'article "Pour quoi le plagiat est interdit ?"

Comment référencer les sources anonymes ?

Quand on connaît l’auteur (source identifiée), il faut mettre la citation entre guillemets, respecter la norme de citation et le format de bibliographie choisis ou imposés par l’établissement scolaire.

 

« Mieux vaut perdre sa montre que de perdre son temps » Jean Brassard

Citation du site Ouest France sur la page Citation du jour

 

Quand on ne connaît pas l’auteur (source anonyme), il faut procéder de la même façon et remplacer le nom de l’auteur par « anonyme ». En suivant cette démarche, il n’y a aucun risque de se tromper dans le référencement des sources dans son travail de recherche et de rédaction.

 

« Il ne faut pas remettre au lendemain une partie qu'on peut abandonner le jour même » Anonyme

Citation du site Ouest France sur la page Citation du jour

Plus de détails dans l'article "Les normes de citations pour éviter le plagiat"

Les auteurs connus ou inconnus doivent apparaître dans le corps du texte et dans la bibliographie du travail de recherches de Louise. Il ne faut pas perdre de vue que le plagiat est interdit et sanctionnable. Enfin, référencer ses sources, qu’elles soient identifiées ou anonymes, doit être un réflexe pour tous. Cela reflète d’un comportement respectueux et intègre vis-à-vis du travail des autres.


Sources :