Un échange pour une meilleure sensibilisation au plagiat dans les collèges et lycées d’Italie

Le 19 avril 2018, l’équipe italienne de Compilatio a organisé une conférence en ligne à destination des établissements de l’enseignement secondaire de la région Emilia Romagna. Ce fut l’occasion d’animer un débat au sujet des enjeux de la prévention du plagiat dès le collège. Trois axes majeurs rythmés la conférence :
– L’état des lieux du plagiat dans le secondaire : chiffres clés, cas de fraudes, pratiques…
– L’importance de la prévention au plagiat dès les premiers travaux rédactionnels au collège
– Les actions concrètes à mettre en place pour sensibiliser les élèves de manière pédagogique et positive

L’occasion de recueillir les retours d’expérience quant au plagiat

Nous remercions le professeur de philosophie Lorenzo Carderelli du Lycée Attilio Bertolucci de Parme, qui à travers son témoignage, nous permet de bien comprendre les problématiques liées au plagiat dans le secondaire :

“ Nous avons essayé de vérifier si et combien on copie dans notre établissement en faisant une recherche interne en mai 2014 sur un échantillon significatif de près de 400 élèves. Il en est ressorti un sentiment prédominant d’indifférence et une condamnation de cette action plutôt faible. Environ un quart des étudiants entre dans le profil du « copieur convaincu ». Le copier-coller est seulement un aspect qui devient toujours plus important avec la question du numérique à l’école. Cela apporte un changement dans la perception du numérique, l’impact de tout cela dans l’école c’est commencer à passer d’une pédagogie avec les outils numériques à une pédagogie sur ces nouveaux outils et dans le monde numérique. […] Nous avons acheté le logiciel Compilatio en 2015 comme première expérience en Italie en tant qu’école du secondaire. […] Les professeurs sont formés à l’utilisation du logiciel en début d’année, en particulier les nouveaux arrivés […] Il est évidant qu’un outils, pour autant qu’efficace et également simple à utiliser, n’est pas suffisant tout seul. Cet outils prend tout son sens seulement s’il est inséré dans un plan plus large d’utilisation consciente, responsable et critique des ressources et des technologies numériques, qui aie une valeur éducative, formative et citoyenne. »

Une prise de conscience encourageante

Le constat : de plus en plus, les équipes pédagogiques prennent conscience de l’importance à considérer la problématique du plagiat dès le secondaire. En effet, 25 des 150 établissements du secondaire invités à cette conférence ont décidé d’approfondir le sujet du plagiat pour entreprendre d’enseigner aux élèves les bonnes pratiques de rédaction et de citation le plus tôt possible.
Nous remercions ceux qui ont pu assister à la conférence.